Vous êtes ici : Accueil Actualité La construction d'une maison en 9 étapes !

La construction d'une maison en 9 étapes !

La construction d'une maison en 9 étapes !

 

Maison individuelle : Quelles sont les étapes de la construction ?

Etape1 : le contact, l'écoute
« Le premier contact est décisif, tant pour l'architecte que pour le client (maître d'ouvrage) -. C'est là que l'on voit si l'on a bien compris le projet et que s'instaure le climat de confiance », assure Christophe Clerc, de l'agence toulousaine CaD. Lors de la première rencontre, l'architecte est à votre écoute. Il prend note de vos attentes, votre budget, vos délais, des caractéristiques de votre terrain et des règles urbaines qui s'y appliquent… Il vous informe sur les garanties qu'il propose, l'étendue de ses responsabilités et les limites de ses prestations. « L'architecte doit faire preuve de pédagogie. La clé de la réussite réside dans le fait qu'un maximum de choses ait été défini le plus en amont possible », assure Vincent Defos du Rau, le président de l'Ordre des architectes Midi-Pyrénées.

Etape 2 : la faisabilité, l'expertise
Tout d'abord, l'architecte vous présente le bilan de l'étude de faisabilité. Il vous propose les solutions d'implantation, d'orientation les mieux adaptées. « L'architecte vous propose une maison sur mesure, unique, qui a donc une certaine valeur ! » d’après le Président de l’Ordre.

Etape 3 : l'esquisse, la créativité
« L'architecte a une vision en 3D : il sait comment optimiser au maximum une surface, des volumes. Dans un premier temps, assure Christophe Clerc, il peut réaliser une implantation et un plan de principe juste pour voir ! » Pour un coût limité et sur simple lettre de commande, l'architecte réalise une esquisse de votre projet, sans que cela vous engage au-delà. Ce document définit le mode d'implantation de la maison sur le terrain, l'organisation générale des espaces, l'articulation des pièces entre elles.

Etape 4 : le contrat, l'engagement
À l'issue de l'esquisse, l'architecte vous propose, la signature d'un contrat d'architecte clair et transparent avec engagement sur les coûts et les délais. « Ce contrat est très important : il clarifie tout ; du qui fait quoi au montant des rémunérations, insiste le président des architectes Midi-Pyrénées. Mieux vaut partir sur un tarif forfaitaire calculé soit au temps passé soit au pourcentage des travaux, car chaque architecte est libre de ses honoraires… » Et Christophe Clerc de renchérir : « Il faut sortir de l'idée reçue que faire appel à un architecte, c'est cher ! Car au final, il réalise pour vous une maison esthétique, fonctionnelle et mieux pensée, avec des garanties techniques. Un vrai plus à prendre également en compte à la revente ».

Etape 5 : le permis, le professionnalisme
La mise au point de l'Avant-projet définitif (APD) permet d'arrêter les caractéristiques de votre projet. Établis à l'échelle de 1/100e (1 cm/mètre), les documents comportent les plans de tous les niveaux, les élévations (façades) et les coupes nécessaires à la bonne compréhension du projet. À ce stade, les dimensions des ouvertures sont déterminées et les matériaux sont confirmés.
« L'architecte ajuste l'estimation des travaux en fonction de vos choix. Même s'il connaît bien les prix du marché, précise Vincent Defos du Rau, il ne peut pas s'engager au centime près ! En tout cas, il fera tout pour respecter les devis, notamment parce qu'il sait anticiper les imprévus… » Puis l'architecte prépare pour vous l'ensemble des documents nécessaires à l'obtention du permis de construire (comptez 2 mois pour un lotissement).

Etape 6 : le projet, le savoir-faire
Après obtention du permis de construire et avec votre accord, l'architecte assure la conception technique. Ce dossier comprend les documents graphiques (plans, coupes et élévations) généralement à l'échelle de 1/50e (2 cm/mètre), représentant l'ensemble des éléments nécessaires à la bonne compréhension, par les entreprises, des techniques à mettre en œuvre et des prestations prévues, du choix de la structure au type de robinetterie. Ce document est à lire attentivement.
« Nouvelles conformités réglementaires, contraintes architecturales liées au Plan local d'urbanisme, choix techniques complexes, l'architecte sait intégrer toutes ces données », avance le président de l'Ordre.

Etape 7 : l'appel d'offres, la transparence
Après validation du projet, l'architecte (ou le constructeur) établit le dossier de consultation des entreprises (DCE) qui comporte l'ensemble des pièces techniques nécessaires aux entreprises pour rédiger des devis fiables.
Il comprend également les pièces administratives qui vont régir les relations contractuelles entre les entreprises et vous. « Il négocie les prix au plus juste avec votre budget et sélectionne avec vous les sociétés les plus performantes. Un gain non négligeable dans le prix final », ajoute Vincent Defos du Rau. L'architecte de CaD précise : « Notre assurance n'intervient qu'en cas de problème de conception. Donc, on vérifie toujours la validité des assurances de chaque entreprise prestataire. »

Etape 8 : le chantier, la rigueur
Lorsque vous avez choisi, l'architecte établit les marchés que vous passez avec elles : du prix de leurs prestations, à l'échelle des paiements en passant par l'engagement contractuel sur un délai de réalisation.
Avant l'ouverture du chantier, une assurance dommages ouvrage (DO) doit être souscrite : c'est obligatoire ! L'architecte (ou le constructeur) a pour mission d'organiser l'intervention des différents corps de métiers et de veiller à ce qu'ils respectent la mise en œuvre des prestations sur lesquelles ils se sont engagés.
Il intervient régulièrement auprès des entreprises pour vérifier la conformité de l'exécution des ouvrages et anime les réunions de chantier. Tous les mois, il vise les factures des entreprises afin de contrôler si le paiement qu'elles vous réclament correspond effectivement aux travaux réalisés. Le président des architectes de Midi-Pyrénées constate : « Il évite de payer par avance des prestations qui n'auraient pas été faites ; ce qui est important notamment en cas de cessation de l'activité d'une entreprise !
Il contraint aussi les sociétés à terminer, sans bâcler. » En livraison de chantier, il passe en revue l'ensemble des prestations et impose aux entreprises la mise au point des derniers détails.

Etape 9 : la réception, la concrétisation
En cas de dépassement du délai contractuel de réalisation, pour des raisons imputables aux entreprises, le CCAP du marché de travaux peut prévoir une pénalité qui sera due par l'entreprise retardataire.
Après environ 8 à 12 mois - en fonction des projets - et avoir tout bien vérifié, vous pouvez signer le PV de réception avec ou sans réserve. L'architecte (ou le constructeur) établit ensuite le décompte général définitif et le dossier des ouvrages exécutés.
Et pas d'inquiétude : la garantie de votre assurance DO débute de la fin de la période de parfait achèvement (c'est-à-dire un an après la réception du chantier justifiée par le PV de réception signé) jusqu'à la fin de la période décennale (10 ans après la réception).

Source : La Dépêche du 07.03.2012

Navigation